• Retour accueil
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Plan du site
  • Administration
site officiel de la mairie de Caunes-Minervois
  • Les richesses
  • >
  • Les Carrières et le Marbre de Caunes Minervois

Les Carrières et le Marbre de Caunes Minervois


La Carrière du Roy :
Appréciés par les Romains, utilisés par les sculpteurs médiévaux les marbres rouges de Caunes voient leur exploitation reprise par un sculpteur de la riviera Génoise vers 1615.


Les échanges se multiplient entre Carrare (marbre blanc) et Caunes tandis que, les édifices religieux du midi profitent de ce décor chatoyant comme colonnes ou éléments de retable.

En 982, on mentionna pour la première fois la découverte de tombes par des paysans, hors de l’enceinte du vieux village, dans un champ proche de la rivière. Les moines informés déclarèrent qu’il s’agissait de martyrs de la période romaine. C’est le début du culte des reliques des quatre saints martyrs de Caunes : Amans, Luce, Audalde et Alexandre. Saint Genès, patron de la paroisse, les rejoindra après la Révolution.

Zoom

Zoom

Les plus remarquables monuments royaux ou impériaux de Louis XIV à Napoléon III, mettent en valeur le marbre de Caunes : Fontainebleau, Versailles, Marly, le Louvre, les Invalides, le Carrousel, l’Opéra…

Vendues en 1807, les cinq principales carrières sont adjugées à une société de marbriers qui exporte le marbre à travers la France et à l’étranger, procurant au village une renommée internationale méritée.

Depuis 1965, les blocs sont directement acheminés par camions vers l’Italie, et sont diffusés largement aux états Unis, dans les pays arabes et au Japon.